Actualités

L'AVATH

| Parole d'adhérent

Retour sur la collaboration entre l'AVATH et l'AIST 83

L'AVATH

Les Services de santé au travail interentreprises (SSTI) ont une mission globale : prévenir les risques professionnels et préserver la santé des salariés. Composés d’un collectif de professionnels spécialisés, ils accompagnent les entreprises en faveur de l’amélioration des conditions de travail en priorisant une approche collective de la santé et sécurité. Depuis quelques années maintenant, en collaboration avec l’AIST 83, l’AVATH qui soutient l’insertion de personnes en difficulté, bénéficie d’un accompagnement personnalisé lui permettant ainsi de mener une véritable culture de prévention. Comment a-t-elle initiée cette démarche et collaboré avec les équipes de l’AIST 83 ? Comment les conditions de travail ont-elles évolué dans l’entreprise ?
 
Claude BAUD, Directeur Adjoint
AVATH

Pouvez-vous présenter votre structure ?
Claude Baud : La vocation essentielle de l'association, réside en l'aide à l'insertion des enfants et des adultes en difficulté. Notre mission est de contribuer au développement des enfants présentant des troubles du comportement et à l’insertion des adultes handicapés par le travail, des activités occupationnelles ou par l’hébergement. Ainsi, sous la responsabilité de moniteurs, nos travailleurs handicapés d’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) travaillent dans une dizaine d’ateliers : conditionnement et travaux divers, connectique, cuisine collective et restauration traditionnelle, électricité, électromécanique, électronique, façonnage, mécanique et blanchisserie…

Comment avez-vous mis en place une politique de prévention des risques professionnels ?
CB : De par la nature même de notre activité et au vu de la fragilité de notre public, nous sommes particulièrement sensibles à la prévention des risques. Cela fait désormais une douzaine d’années que nous nous sommes impliqués dans cette politique. Elle s’est tout d’abord articulée autour de la création du CHSCT et l’élaboration du Document Unique. Ensuite, elle s’est étoffée notamment par à la présence régulière des médecins du travail à nos CHSCT. Grâce à leur expertise médicale et leur approche pluridisciplinaire, ils nous ont proposé des solutions permettant de préserver la santé de nos équipes, prévenir les risques et améliorer les conditions de travail.

 

Comment s’articule cette collaboration avec l’AIST 83 ?
CB : Nous avons développé de multiples partenariats avec l’AIST 83. En fait, chaque établissement est suivi par un médecin attitré qui selon les besoins nous propose les services du Pole Technique composé d’Intervenants en Prévention des Risques Professionnels (IPRP). Nous avons fait appel à eux à plusieurs reprises pour des besoins spécifiques : l’analyse de l’air dans un atelier de soudure afin de vérifier qu’il n’y ait pas de risques pour les salariés, l’aménagement de certains postes notamment à la blanchisserie au niveau de la zone de marquage et lecture du linge…

Quels sont les bénéfices de ces actions pour le collectif de travail ?
CB : L’ensemble des actions menées ont permis une amélioration des conditions de travail et ont un impact positif sur un groupe de travail voire même tous les établissements. Par exemple, certains de nos travailleurs ayant des problèmes auditifs, une étude sur les niveaux de bruit par postes de travail a été réalisée par la technicienne en mesures physiques. Son rapport a identifié des postes  avec des volumes sonores plus importants ce qui a permis de revoir l’organisation du travail de manière générale. Cette nouvelle organisation a ainsi été profitable pour toute une équipe. Récemment, un de nos médecins du travail nous a proposé l’intervention de la psychologue du travail pour réaliser une étude sur les RPS dans un de nos établissements présentant des difficultés. Fort de cette expérience, la direction de l’AVATH a souhaité généraliser cette démarche à l’ensemble des établissements.

$