Actualités

Journée mondiale de la sécurité et santé au travail 2018

| Santé au travail

Dans le cadre d’une campagne globale commune déployée en 2018, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail (SafeDay) et la Journée mondiale contre le travail des enfants (WDACL) mettront l’accent sur la nécessité d’éliminer le travail des enfants et d’améliorer la sécurité et la santé des jeunes travailleurs.

Journée mondiale SST

Tous les enfants ont le droit d’être libres de toute forme de travail des enfants, et tous les travailleurs ont droit à un milieu de travail sûr et sain. Les 541 millions de jeunes travailleurs (de 15 à 24 ans) représentent 15 pour cent de la population active mondiale.

 

Le taux de lésions professionnelles non mortelles dont ils sont victimes est 40 pour cent plus élevé que chez les travailleurs adultes (plus de 24 ans).

 

Des dangers sur le lieu de travail peuvent même menacer leur vie. D’après les estimations, 152 millions d’enfants (de 5 à 17 ans) dans le monde sont astreints au travail des enfants et 73 millions d’entre eux effectuent des travaux qui, par leur nature ou les conditions dans lesquelles ils s’exercent, sont considérés dangereux.

 

De nombreux facteurs contribuent au travail dangereux des enfants et au taux élevé d’accidents liés au travail et de problèmes de santé parmi les enfants et les jeunes travailleurs. Une chose est sûre: beaucoup reste à faire et nous nous devons d’agir.

 

La campagne

 

La campagne vise à accélérer les initiatives pour atteindre la cible 8.8 des Objectifs de développement durable (ODD), à savoir «défendre les droits des travailleurs,promouvoir la sécurité sur le lieu de travail et assurer la protection de tous les travailleurs» d’ici à 2030, ainsi que

la cible 8.7: «prendre des mesures immédiates et efficaces pour... interdire et éliminer les pires formes de travail des enfants et, d’ici 2025, mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes».

 

Atteindre ces objectifs suppose un engagement renouvelé et des approches intégrées pour éliminer le travail des enfants et promouvoir une culture de prévention en matière de sécurité et de santé au travail (SST), en particulier pour les jeunes.

Un appel à agir de façon coordonnée pour :

  • promouvoir la ratification universelle et l’application des conventions clés de l’Organisation du Travail (OIT) sur la sécurité et la santé au travail et sur le travail des enfants, en particulier:
    • convention (n° 155) sur la sécurité et la santé des travailleurs, 1981;
    • convention (n° 184) sur la sécurité et la santé dansl’agriculture, 2001;
    • convention (n° 187) sur le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail, 2006;
    • convention (n° 138) sur l’âge minimum, 1973; et
    • convention (n° 182) sur les pires formes de travail des enfants, 1999;
  • promouvoir des stratégies intégrées à tous les niveaux pour mettre fin au travail dangereux des enfants et combattre les risques pour la sécurité et la santé spécifiques aux jeunes travailleurs;
  • garantir une éducation de qualité pour tous les enfants et intégrer la sécurité et la santé au travail aux programmes d’enseignement général et de formation professionnelle;
  • enrichir les connaissances factuelles en vue d’élaborer de meilleures politiques et actions pour éliminer le travail dangereux des enfants et d’améliorer la sécurité et la santé des jeunes travailleurs;
  • veiller à ce que les jeunes travailleurs puissent se syndiquer et exercer leur droit à la liberté d’association, à la négociation collective et à la sécurité et à la santé au travail;
  • s’attaquer aux vulnérabilités spécifiques des plus jeunes enfants et prévenir leur entrée au travail des enfants;
  • élaborer une action tripartite plus solide pour améliorer la sécurité et la santé au travail des jeunes et éliminer le travail dangereux des enfants, en s’appuyant sur l’expérience des organisations d’employeurs et de travailleurs
$