Actualités

Port du masque obligatoire en lieux clos

| COVID-19 - Dossier spécial

En raison de l'évolution de la situation sanitaire liée à la Covid-19 et des incertitudes sur la transmission du virus dans l'air, le port du masque devient obligatoire dans les lieux publics clos, à partir du 20 juillet 2020.

Port du masque « grand public » obligatoire en lieux clos

Afin d'éviter un rebond épidémique, la vigilance est nécessaire. De nouvelles mesures entrent aujourd'hui en vigueur dans notre pays sur l'obligation du port du masque dans les lieux publics clos

 

Le non-respect de cette mesure pourrait être susceptible, comme c'est le cas dans les autres lieux où le port du masque est obligatoire, notamment les transports, d'une contravention de 4e classe (soit 135 €).

Considère-t-on que le virus se transmet dans l'air ?

Le 6 juillet 2020, 239 scientifiques, issus de 32 pays différents, ont écrit une lettre à l’OMS, au sujet de la transmission dans l’air du virus. Ils ont notamment remarqué que les contaminations avaient lieu fréquemment en milieu clos, particulièrement en cas de brassage d’air, et même en l’absence de projection directe.

 

S’il semble que cette voie de transmission existe et qu’elle n’est pas anecdotique, il est encore impossible de parler de voie de transmission dominante par rapport aux gouttelettes ou aux mains souillées.

 

C’est pourquoi, de manière préventive, des recommandations ont été émises sur le port du masque grand public en intérieur, sur l’aération des pièces et sur les climatiseurs. Le ministère des Solidarités et de la Santé a saisi une nouvelle fois le HCSP à la suite de la publication de cette lettre ouverte.

Liste des lieux publics clos où le masque doit être porté

  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas
  • Restaurants et débits de boissons
  • Hôtels et pensions de famille 
  • Salles de jeux 
  • Établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement 
  • Bibliothèques, centres de documentation 
  • Établissements de culte 
  • Établissements sportifs couverts 
  • Musées 
  • Établissements de plein air 
  • Chapiteaux, tentes et structures 
  • Hôtels-restaurants d'altitude 
  • Établissements flottants 
  • Refuges de montagne
  • Les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports
  • Magasins de vente, centres commerciaux 
  • Administrations et banques
  • Marchés couverts

Port du masque dans les entreprises

Les entreprises relevant des catégories ci-dessus comme les administrations sont concernées mais seulement pour l’accueil du public en leur sein (clientèle/usagers essentiellement). Leur fonctionnement interne relève quant à lui du droit du travail et plus particulièrement des règles en matière de santé au travail.

 

De nombreuses normes sanitaires et mesures de restrictions, mises en place conjointement par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et le ministère des Solidarités et de la Santé, régissent déjà la vie dans les entreprises depuis la sortie du confinement. Elles visent notamment à encourager le télétravail et imposent un respect strict des mesures d’hygiène et de la distanciation physique. Lorsque celle-ci ne peut être respectée, le port du masque grand public est d’ores et déjà obligatoire.

 

L’ensemble de ces mesures sont répertoriées dans le protocole national de déconfinement pour les entreprises dont les dispositions sont explicitées sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. En cas de rebond effectif de l’épidémie, le gouvernement n’exclut pas de les renforcer pour garantir la santé et la sécurité des salariés.

Quelques conseils pour bien utiliser son masque

$